Bien gérer sa base de données commence par un bon nettoyage

 

Lorsque l’on fait du marketing par courriel, il est primordial de suivre les règles de l’art et surtout, les règles de la loi C-28. Tout d’abord, nous avons expliqué les règlements pour les contenus des courriels dans notre article du mois d’avril. Maintenant, nous allons présenter plus en détail comment bien gérer votre base de données.

 

Mettre à jour vos bases de données

Il est important d’avoir une base de données qui inclut l’information de base sur les abonnés, par exemple: le courriel, le prénom, le nom, l’âge, le code postal, etc. Plus vous avez d’informations sur vos abonnés, plus vous pouvez segmenter vos envois et être plus pertinent dans votre contenu.

 

Également, depuis l’arrivée de la loi C-28 – et son renforcement le 1er juillet prochain – il faut s’assurer d’avoir un consentement valide (exprès ou tacite) des abonnés pour obtenir le droit de leur communiquer de l’information sur vos produits ou vos services. Votre base de données doit conserver cette information de consentement ainsi que la date et la source, par exemple, si elle vient d’un formulaire d’abonnement ou si elle vient d’une transaction en ligne, etc.

 

Ensuite, pour bien nettoyer sa base de données, il faut pouvoir retirer tous les contacts ayant signalé un désabonnement, une plainte pour « pourriel » ou les hard bounces (toutes les adresses invalides qui ne reçoivent pas les courriels, ils sont généralement inactifs). Il faut également retirer les abonnés qui n’interagissent pas avec les courriels, par exemple les personnes qui n’ont pas ouvert les courriels ni cliqué sur les communications depuis les quelques derniers envois. Ceux-ci ne semblent pas avoir d’intérêt à recevoir vos communications et font diminuer le taux d’engagement.

 

De plus, si vous avez des abonnés avec un consentement tacite, par exemple, vous pouvez continuer à communiquer avec eux, car ils ont une relation d’affaires avec une entreprise. Toutefois, il faut faire attention de bien suivre la date d’expiration de cette relation d’affaires (voir les conditions dans notre article sur les différents types de consentements),

  • Si le consentement provient d’une transaction, le consentement expirera après 2 ans (à partir de la date d’un achat ou de la fin d’un contrat dans le cas d’un abonnement).
  • En cas d’une demande d’informations ou de renseignements, cette durée ne sera plus que de 6 mois.

 

Après l’expiration de ce consentement, il faut s’assurer de retirer ces personnes de la base de données.

Également, quelques erreurs de frappes ou d’orthographes peuvent se glisser dans le nom de domaine des courriels de votre base de données, par exemple : ‘’homtail’’ ou ‘’gamil’’. Il est bien de les contrôler en créant un système de double opt-in, ce qui permettra aux abonnés de corriger leurs adresses.

Par ailleurs vous pouvez créer un centre des membres afin de permettre aux utilisateurs de modifier directement leurs informations dans leur profil.

Pour finir, il est important de retirer les doublons afin de ne pas envoyer deux fois la même information au même courriel.

 

Améliorer votre taux de livraison

Chaque courriel envoyé est testé et passe par un filtre anti-pourriels afin de s’assurer qu’ils sont légitimes, et que ce ne sont pas des pourriels. Près de 20% des courriels envoyés (pourriels ou non) sont bloqués par ces filtres. Pour avoir un bon taux de livraison, il faut être attentif au contenu, à l’authentification de l’expéditeur et à sa réputation. Il est important que votre base de données soit propre, on ne doit pas garder les courriels invalides dans votre base de données, car celle-ci peut avoir des effets sur la livraison des courriels et de la réputation de l’expéditeur. Une réputation peut rapidement changer si on ne suit pas les critères à respecter. Dans ce cas-là, votre liste deviendra noire (blacklist). Vous serez donc étiqueté comme « spammeur ». Cela portera préjudice à vos envois, car ceux-ci seront perçus comme des pourriels. C’est pourquoi il faut avoir une bonne gestion de la liste de contacts pour avoir une bonne délivrabilité des courriels.

 

Votre base de données est peut-être maintenant plus petite suite à ce nettoyage, mais il faut se dire que la qualité prime sur la quantité lorsqu’on parle d’une base de données propre. Il y a de fortes chances que vos taux d’ouverture et de clics soient plus forts. De plus, cela vous permettra de mieux segmenter vos clients selon les informations de la base.

Le but du marketing interactif de nos jours c’est d’avoir un rôle actif avec vos prospects pour qu’ils aiment votre marque. Ainsi, en communiquant uniquement avec ceux qui veulent recevoir vos informations, vous avez plus de chance d’avoir un meilleur engagement et taux de conversions.

 

0 Commentaire

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*