• Étape 4 : Bien gérer sa base de données commence par un bon nettoyage

    Bien gérer sa base de données commence par un bon nettoyage   Lorsque l’on fait du marketing par courriel, il est primordial de suivre les règles de l’art et surtout, les règles de la loi C-28. Tout d’abord, nous avons expliqué les règlements pour les contenus des courriels dans notre article du mois d’avril. Maintenant, nous allons présenter plus en

    0
    0
  • Étape 3 : Adapter le contenu de ses courriel pour se conformer à la loi (et rendre ses campagnes plus efficaces)

    Étape 3 : Adapter le contenu de ses courriel pour se conformer à la loi (et rendre ses campagnes plus efficaces) Depuis le lancement de la loi C-28, les entreprises ayant suivi les démarches de conformité remarquent une amélioration de l’efficacité de leurs campagnes grâce à des listes mieux gérées, l’acquisition de consentements explicites et une communication plus claire. Comme

    0
    0
  • Quelle est la différence entre les 2 types de consentements : explicite, implicite?

    Étape 2 : La différence entre les deux types de consentements : explicite et implicite Ce mois-ci, nous allons présenter la différence entre les types de consentements qui vous donne le droit d’envoyer des communications à vos abonnés en toute conformité avec la loi C-28, depuis son entrée en vigueur en 2014. Outre l’aspect légal, il est important de développer

    0
    0
  • Comment bien se préparer à la loi C-28 en 5 étapes

    Étape 1 : prendre connaissance du réglement   Depuis le 1er juillet 2014, la loi C-28, loi anti pourriels, est entrée en vigueur partout au Canada. Cette loi oblige les entreprises à obtenir le consentement des consommateurs pour communiquer avec eux. Une période de grâce de 3 ans a été accordée aux industries afin d’effectuer une transition des consentements obtenus

    0
    0
  • Les réseaux sociaux: les manipuler avec soin

    Les réseaux sociaux:  les manipuler avec soin Depuis l’arrivée de l’écriture, il y a 6000 ans, la communication a beaucoup évolué. Nous communiquions uniquement de manière orale afin de véhiculer de l’information et la connaissance dans le village. Les conversations entre deux personnes ou plus se déroulaient à un moment précis et n’avaient pour témoins que les intervenant de ces échanges.

    0
    2
  • Le Big-Data, est-ce pour vous ?

    Le Big-Data, est-ce pour vous ? Le dicton « Ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte » prend tout son sens lorsqu’on l’applique au « Big-Data ». Si vous songez utiliser de l’information « Big-Data » au sein de votre organisation, que ce soit en marketing, au niveau des ressources humaines ou en analyse stratégique, c’est grâce à l’analytique que vous pourrez l’exploiter.

    0
    0